Plis (extrait), 2014/ -
Cyanotype, papier hahnemühle
20x29 cm.

Photogrammes réalisés à partir de papiers oubliés et pliés par le hasard au fond de mes sacs et de mes poches.
D’abord il y a la récolte, habituellement avant une lessive ou pendant la traque d’un objet perdu. Là, tout est vidé au sol ; rangés à la hâte après un passage en caisse, les morceaux de papiers quasi oubliés ont pris de nouvelles formes, tantôt géométriques tantôt plus organiques, toutes uniques. Elles sont le résultat du hasard, de mes gestes, de mes déplacements, du temps passé sans voir la lumière du jour, au fond des poches.
À la manière d’une botaniste, je me sers du cyanotype pour archiver ce que dessinent ces papiers froissés, cornés, déchirés. Chaque planche étant insolée dix minutes, les nuances de bleu rendent compte du temps -d’un ciel clair ou voilé. Les transparences du papier ne s’imprimant qu’en cas de grand soleil, la plupart des tirages n’offrent à voir que des formes d’apparence abstraites, en résulte un répertoire de formes aléatoires, une sorte d’herbier du quotidien et de l’ordinaire au nombre de planches potentiellement interminable.